YOOtheme

Etude de cas : marché de la formation professionnelle en France

Les entreprises sont des acteurs essentiels de la formation professionnelle continue. Avec l’expansion des nouvelles technologies et la manifestation de nouveaux besoins, elles se retrouvent de plus en plus confrontées à la nécessité d’engager des personnes capables de s’adapter et de répondre à ces besoins.  Pour accompagner l’évolution du marché du travail, les organismes de formation professionnelle adaptent donc leurs contenus pédagogiques en fonction des besoins des entreprises. Face aux effets de la crise économique et financière sur l’emploi, les organismes de formations et de media training basés à Paris ou en régions  proposent aux entreprises des dispositifs permettant d’accroître l’employabilité des salariés, au-delà de la seule adaptation à l’évolution des postes de travail. Cela permettrait ainsi de maintenir les employés en activité, de les adapter aux nouvelles technologies ou préparer leur reconversion, et de réduire les inégalités. Former plutôt que de licencier est aussi le principal leitmotiv des pouvoirs publics dans leur plan social pour lutter contre le chômage en hausse et dynamiser la croissance.

Avec les évolutions majeures touchant au financement de la formation (réforme des OPCA par exemple) et des dispositifs d’accès à la formation pour les salariés (création du DIF en 2005), de plus en plus de dirigeants et d’employés n’hésitent pas à s’inscrire au sein des organismes, aussi bien pour des formations de prise de parole en public que pour du management. Mais les accès à la formation vont en décroissant avec l’ancienneté et avec l’âge selon les statistiques de l’Insee. Les cadres âgés se forment ainsi beaucoup moins que les cadres jeunes, avec un taux d’accès à la formation de 54 % pour les cadres de plus de 50 ans et de 67 % pour les moins de 30 ans (source : INSEE).

Suite au constat des évolutions constantes des exigences en matière de qualification, l’idée s’est établie que les formes traditionnelles d’enseignement et d’apprentissage sont dysfonctionnelles et devaient être remplacées ou complétées par des formes d’apprentissage plus fortement orientées sur l’action, l’autodirection, et les problèmes qui pouvaient être rencontrés au sein du secteur. De plus en plus de professionnels pointus dans leur domaine interviennent de ce fait dans les formations spécialisées, comme par exemple les manager coachs pour les personnes qui cherchent à améliorer leur management, ou encore les journalistes anglophones pour les formations de prise de parole en anglais.