YOOtheme

Le marché de la musique en ligne en 2012

Le marché de la musique est depuis une dizaine d’année en pleine mutation. L’industrie musicale et les grandes majors en tête tentent, en effet, de s’adapter à un nouveau mode de consommation de la musique.

Les ventes de musique sur supports physiques (CD, DVD, vinyle…) n’ont, en effet, cessé de baissé depuis la fin des années 2000 et l’avènement d’Internet qui permit le développement d’outils de partage plus ou moins légaux (voir totalement illégaux) de la musique, comme les plates-formes d’échanges de type peer to peer (P2P) ou encore le streaming sauvage. Il s’agit d’un phénomène global qui touche tous les pays et tous les genres musicaux sans distinction, même le marché de la musique classique.

Dans ce contexte, les différents acteurs de l’industrie musicale ont fait évoluer leur business model notamment au travers de la création de plates-formes d’achat de musique numérique. Les plates-formes les plus importantes sont aujourd’hui Itunes lancé par Apple, Amazon MP3 à l’initiative d’Amazon ou encore VirginMega. Ces « market places » permettent aujourd’hui aux internautes d’acheter la musique de leur choix : musique sacrée ou CD Opéra par exemple et de la télécharger directement sur leur ordinateur, leur tablette ou leur smartphone.

Les derniers chiffres concernant le marché de la musique montrent que les comportements d’achat sont en train d’évoluer et que la tendance est au développement du marché de la musique numérique. Ainsi, lejournaldunet.com indique qu’aux Etats-Unis, les ventes de musique numérique ont représenté 50 % de l’ensemble du marché US de la musique sur 2011 contre 46% un an auparavant. Il convient toutefois d’avoir à l’esprit que le chiffre d’affaires total de l’industrie musicale aux Etats-Unis a été divisé par deux entre 1999 et 2011.

En France, la tendance est identique puisque c’est également le marché de la musique numérique qui progresse. Au total, les ventes de musique ont, en effet, baissé de 3% en 2011, ce qui inclue les supports traditionnels, comme les cd musique classique ou les dvd musique classique. A l’inverse, les ventes de musique en téléchargement ont connu des hausses importantes : + 71% pour les albums, + 21% pour les singles. Ainsi, les ventes de musique numérique ont représenté 25% du total des ventes de musique en 2011 contre 16% un an plutôt, selon les chiffres fournis par lejournaldunet.com.