YOOtheme

Les tendances sur le marché français des services en ingénierie informatique

En période de ralentissement de l’activité économique, les sociétés de prestation de services sont en général les premières à voir leur activité se contracter. Qu’en est-il sur le marché des services en ingénierie informatique ?

Le marché français des services en ingénierie informatique pèse plusieurs dizaines de milliards d’euros. Les chiffres fournis par Pierre Audoin Consultants, cabinet reconnu pour son expertise sur le marché des services informatiques, montrent que le chiffre d’affaires réalisé par les 100 SSII les plus importantes de France s’élève à plus de 21 milliards d’euros. Le cabinet précise que le marché français est très concentré et que les grandes firmes de conseil s’adjugent environ 80% du marché total. L’entreprise numéro un reste IBM avec près de 2,5 milliards de chiffre d’affaires suivi de CapGemini qui a réalisé un peu moins de 2 milliards de chiffres d’affaire en 2010.

La tendance sur ce marché est fortement lié à la conjoncture économique mondiale. Ainsi, l’exercice 2010 aura été marqué par une quasi stagnation du marché. Syntec Numérique a évalué la croissance du marché à environ 1% en 2010. Les tenors du secteur ont, en effet, vu leurs chiffres d’affaires n’évoluer que très sensiblement, même si certaines sociétés parviennent à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas par exemple de la société britannique logica : +6%, de l’américain CSC : +8% ou du français Sopra : +6%. Certains domaines spécifiques tels que l’ingénierie industrielle ou encore la supervision industrielle ont également réalisé des performances satisfaisantes.

Le cabinet Pierre Audoin observe également que les SSII sont de plus en plus concurrencées sur le marché des services suite à l’apparition de nouveaux acteurs issus de secteurs très différents. Ainsi des sociétés issues des télécoms comme Orange Business Services s’installent sur ce marché. OBS est désormais 5ème du classement avec près de 900 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2010. La branche services de Xerox, le fournisseur de matériel, réalise désormais 112 millions d’euros de CA et de même pour Adecco, l’agence d’intérim qui réalise désormais 124 millions d’euros de CA en services informatiques.

L’étude du cabinet Pierre Audoin révèle également que certains acteurs de taille plus modeste parviennent à augmenter leur parts de marché grâce à une spécialisation avancée sur des métiers de niches. C’est le cas de société comme Viseo, IT group ou encore Feel Europe. A noter que les grands éditeurs de progiciels comme SAP ou Oracle qui pourtant vendent des services de conseil associés à la mise en place de leurs application ne sont pas considérés dans cette étude. Aussi ces chiffres ne prennent pas en compte le marché des logiciels de télégestion ou encore des logiciels de supervision.