YOOtheme

La commercialisation des ERP en ligne : le développement du Cloud Computing

Au début des années 2000, les premières applications Web 2.0 apparaissaient sous forme d’ASP (Application Service Provider) : les messageries, les outils collaboratifs, le CRM, les progiciels de gestion … Les acteurs historiques de ce mouvement furent principalement Amazone Web Services avec des applications à destination des entreprises et Google dirigé vers les utilisateurs grand public. Ces 2 géants sont à l’origine du développement du cloud computing.

Le cloud computing est un concept informatique basé sur la mise en œuvre de servers distants pour des applications informatiques traditionnellement installées en local. Le terme est aujourd’hui à la mode alors qu’il concerne une technologie apparue voila déjà 10 ans. Les éditeurs de logiciels de gestion se sont peu à peu tournés vers cette technologie basée sur les concepts de SaaS (Software as a Service), de PaaS (Plateform as a Service) et de IaaS (Infrastructure as a Service). Le principe est toujours le même : l’utilisateur n’est plus propriétaire du logiciel, il devient simple utilisateur « abonné ».

Cette évolution sur le marché des ERP est très récente. Ainsi en mai 2011 SAP, l’un des principaux fournisseurs d’ERP au monde a annoncé que la moitié de ses applications sont désormais disponibles sur le Cloud d’Amazon : Amazon Web Services. Il s’agit la d’une évolution considérable dans l’univers du progiciel de gestion intégré. On peut d’ailleurs s’attendre à une riposte en bonne et due forme de la part des concurrents de SAP comme Oracle ou Infor.

Concrètement, un ERP en cloud computing présente pour les entreprises des avantages et des inconvénients. Les experts s’accordent pour dire que cette formule est plus économique pour l’entreprise que l’acquisition classique de la licence et le déploiement en interne. D’un point de vue strictement financier, cela permet aux entreprises de faire passer une immobilisation en charge ce qui peut être très intéressant d’un point de vue fiscal. Toutefois il faut noter que des problèmes de confidentialité peuvent subvenir puisque les données sont délocalisées. Il y a en outre une difficulté persistante qui concerne le rapatriement des données en local si l’on souhaite changer de prestataire.

Cette offre d’ERP en cloud computing est donc encore au stade du lancement des produits. Les ERP très spécialisés tels que les progiciels de gestion de l’action sociale ne sont pas encore disponibles en SaaS. Un progiciel tel que le logiciel CCAS (un logiciel de gestion à destination des Centres Communaux d’Action Sociale) n’est par exemple pas encore disponible en formule cloud computing. Ce secteur est donc en pleine veille stratégique, les principaux acteurs affinant leur positionnement pour répondre aux mouvements de la demande.