YOOtheme

Le développement du marché de la sécurité privée

Le secteur de la sécurité privée connait actuellement une forte croissance qui devrait selon les dernières projections continuer du fait de la convergence de deux facteurs principaux : la crise économique et la crise de la dette des Etats. Nous analyserons donc les tendances de fond sur ce marché qui représente plusieurs milliards d’euros chaque année.

L’une des principales organisations patronales de la profession, le SNES Syndicat National des Entreprises de Sécurité, a publié au début de l’année 2011, les chiffres pour le secteur en 2010. Ainsi, en 2010, le chiffre d’affaires du secteur de la sécurité est de 5,3 milliards d’euros dont 3,9 milliards proviennent des activités de surveillance humaine. D’autres activités plus pointues de gestion des risques constituent les principales activités telles que des missions de protection VIP pour des personnalités et des missions de sécurisation de site pour des entreprises. En 2009, le secteur employait prés de 150 000 salariés, principalement dans des sociétés de petite taille. Le syndicat prévoit une augmentation des effectifs de 3% en moyenne par an pour atteindre 200 000 salariés en 2015, sachant qu’à titre de comparaison, on compte actuellement prés de 250 000 policiers et gendarmes dans l’hexagone.

On observe que de plus en plus d’activités qui étaient auparavant réalisées par des services des pouvoirs publics sont désormais délégués à des sociétés de sécurité privées. Ainsi, la sécurité des aéroports et la sécurité des bâtiments publics est assurée par des sociétés privées. On prévoit que la sécurité des tribunaux et peut-être les patrouilles en ville seront également dans un futur proche sous la responsabilité d’entreprises privées. Il s’agit d’une tendance de fond, l’Etat a tendance a déléguer de plus en plus de prérogatives au secteur privé et la crise actuelle des finances publiques devrait accentuer ce phénomène.

Dés lors, la question du contrôle des pratiques de ces entreprises privées se pose. Les pouvoirs publics réalisent actuellement des audits de sécurité et des audits de sûreté pour constater l’efficacité de ces sociétés privées avant de leur confier les missions. Des sociétés privées, en charge du contrôle des passagers dans les aéroports ont ainsi été mises en cause par des journalistes qui sont parvenus à embarquer sur des vols avec des armes. Toutefois malgré ce type d’incidents, le secteur de la sécurité privée, porté par une tendance de fond, devrait continuer de se développer.