YOOtheme

Comment bien acheter son camion d'occasion


Avant de procéder à l'achat d'un camion d'occasion il est important de s'assurer du bon état et du fonctionnement de celui-ci. Pour cela, de nombreux « contrôles préalables » sont nécessaires pour être sûr de faire le bon choix et éviter d'être victime d'une arnaque.

L'acquéreur doit d'abord déterminer le modèle ou le type de véhicule qui correspond à ses besoins et ses exigences. Quel type de trajets va-t-il faire ? Quel type de marchandises ou de personnes va-t-il transporter ? A-t-il besoin d'un camion pour son usage personnel ou d'un camion utilitaire d'occasion ? Ces questions permettent ainsi de déterminer le type de véhicule le plus adapté.

De nombreuses marques et modèles de véhicules sont disponibles sur le marché. Une fois que l'acquéreur a fait son choix entre par exemple un camion Renault ou Volvo, l'étape suivante consiste à vérifier la côte Argus du véhicule pour connaître les prix du marché. Il est important de comparer les différentes offres disponibles chez les concessionnaires avant tout achat.

Pour ce qui est de l'achat d'un camion d'occasion, il faut vérifier en priorité l'état du châssis, du système de freinage, l’embrayage, la direction et le joint de culasse.

Le châssis

La première étape consiste donc à vérifier le châssis du camion à vendre. Tout d'abord, il faut s'assurer qu'il n'y a aucune trace de corrosion. Au besoin, utiliser un aimant pour vérifier son état. Appliquer l'aimant sur le châssis. S'il aimante, c'est plutôt bon signe. Si ce n'est pas le cas, il y a un risque de rafistolage du châssis.

L'embrayage

La deuxième étape consiste à essayer le véhicule sur la route. Il faudra être vigilant quant à la tenue du véhicule mais aussi du bon état du système d'embrayage. Tout claquement ou difficulté à l'embrayage comme au débrayage peut être un signe inquiétant. Par ailleurs, le futur acquéreur peut tester le disque d'embrayage. Pour cela, il est nécessaire de passer la troisième vitesse et de relâcher l'embrayage. Si le camion cale, le disque d'embrayage est en bon état.


Le freinage

Le frein à main est le troisième point à vérifier. 4 ou 5 crans seulement doivent être audibles. Au-delà, il faudra penser à réaliser les réparations nécessaires. Pour le système de freinage, tester le véhicule sur la route en pilant en troisième vitesse. Si le véhicule s'arrête et ne modifie pas sa trajectoire, c'est que le système de freinage est en bon état. Si ce n'est pas le cas, il faudra envisager un changement de ce dernier.

Le joint de culasse

La dernière étape est la vérification du joint de culasse qui permet de voir s'il n'est pas fendu ou hors d'usage. Pour le tester, c'est simple. Il suffit de démarrer et de laisser tourner le moteur à bas régime entre 5 et 10 minutes. Le calorstat va alors s'ouvrir et le ventilateur va démarrer. Vous pourrez ainsi vérifier l'était du joint de culasse.