YOOtheme

Les nouveautés en termes de titres de paiement

Depuis 2010, François Baroin, le Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie modernise les titres de paiement, en particulier le chèque restaurant. Cette nouveauté fait suite à une décision de Christine Lagarde de dématérialiser les titres de paiement. Le titre de paiement électronique mis en place sur le marché par les entreprises émettrices permet-il de répondre aux problématiques des salariés?

Les titres de paiement sont aujourd'hui ancrés dans les mœurs de la société française. En effet, payer en chèque restaurant ou en chèque vacances s'est démocratisé. Ainsi, remettre en cause ce procédé en mettant en place un titre de paiement dématérialisé ne bouleversera t-il pas toute l'organisation des entreprises émettrices de titres mais également les magasins, restaurants, comités d'entreprises, organismes sociaux ou encore les entreprises sociales qui les acceptent ou les distribuent ?

Outre l'impact environnemental positif que le titre de paiement dématérialisé procure, une telle évolution demande aux entreprises acceptant le chèque vacances ou le chèque restaurant de s'équiper en vue d'accepter les cartes à puce. Ce qui nécessite, de la part de ces acteurs, un investissement important en termes d'aménagement et d'achat de terminaux. Entreprise d'action sociale, le Groupe Chèque Déjeuner, Société Coopérative – SCOP numéro trois mondial dans l'émission des titres de paiement, se prépare à cette évolution poussée par les pouvoirs publics.

Néanmoins, mettre en place des titres de paiement dématérialisés permet aux salariés de payer rapidement leurs achats et d'avoir à portée, leur titre restaurant, financé par le comité d'entreprise, une entreprise, une collectivité ou une association. Plus qu'une offre de comité d'entreprise, un titre de paiement, qu'il soit électronique ou papier, permet d'augmenter le pouvoir d'achat du salarié. Néanmoins, le titre de paiement dématérialisé aura t-il le même impact sur les salariés que le titre papier ?